VOTE | 265 fans

#222 : God mode

Flashbacks : Harold Finch & Hersh
Titre VO : God mode
Titre VF : Enfin libre
Diffusion USA : 09/05/2013
Diffusion FR : 01/04/2014
Guest Stars :  Carrie Preston (Grace Hendricks), Amy Acker (Root), Sarah Shahi (Samantha Shaw), Brett Cullen (Nathan Ingram), Enrico Colantoni (Carl Elias).
Captures

Résumé Court : Reese et Shaw sont sur les traces de Finch et Root qui vont voir où se situe la machine. Mais une surprise de taille les attend.

Une véritable course contre la montre pour sauver la machine, d'une entité néfaste familière.

La vraie nature de la relation entre Finch et son ancien partenaire, Nathan Ingram, est révélée.

Pendant ce temps, Carter tente de sauver Elias en prenant de gros risques.

  S A I S O N 3  >>

Popularité


5 - 2 votes

Vidéos

Promo 2x22

Promo 2x22

  

Dernière scène 2x22

Dernière scène 2x22

  

Promo 2x22 - SPOILERS

Promo 2x22 - SPOILERS

  

Diffusions

Logo de la chaîne TF1

France (inédit)
Mardi 01.04.2014 à 21:50
5.98m / 25.6% (Part)

Logo de la chaîne CBS

Etats-Unis (inédit)
Jeudi 09.05.2013 à 21:00
13.16m / 2.4% (18-49)

Plus de détails

La machine regarde une archive :

26 Septembre 2010 (Jour 3191)

La bibliothèque de Harold à 23h59

Harold blessé et boitant va vers son ordinateur et demande à la machine si elle savait ce qui allait se passer.

PRESENT (Jour 4139/Jour 1)

La librairie nationale de New York à 00h00

Le virus infecte complètement la machine qui se reboute et démarre le mode de débogage : le "God Mode". La machine recherche l'administrateur temporaire. La cabine téléphonique à côté de Root se met à sonner et Root va décrocher. Harold fait une déviation de façon à ce que le téléphone près de John et Samantha reçoit aussi l'appel puis il envoie un message à John lui disant que l'appel est pour lui. Root décroche et devient temporairement l'administrateur principal. Elle met une oreillette téléphonique, sort son téléphone et amène Harold avec elle. John suit les instructions de Harold et décroche le téléphone : il devient aussi l'administrateur principal temporaire.

La machine indique une heure à John. John comprend qu'elle lui indique les hommes de Decima. Grâce aux indications de la machine il neutralise les hommes de Decima sous les yeux surpris de Samantha.

Root et Harold se dirigent à la sortie de la librairie. Elle demande à la machine de changer ses indications par des bruits sonores. Grâce à ce nouveau mode elle se débarrasse de deux hommes de Decima se trouvant derrière une double porte sous les yeux surpris de Harold.

La cabine téléphonique ayant été endommagé la machine contacte John via son téléphone portable et lui donne les instructions.

Root se plain que son accès ne dure que vingt quatre heures et trouve bizarre que John arrive à les suivre.

 

Dans les rues de New York

John suit le signal du mouchard qu'il a placé dans les lunettes de Harold tandis que Samantha veut savoir avec qui John communique. John lui répond que c'est la personne qu'elle appelait "Researsh" et que ses patrons appelaient "Northern Light", il lui dit qu'en réalité il s'agit d'une machine. Puis ils trouvent les lunettes de Harold dans lesquelles John avaient placé le mouchard. Samantha émet la possibilité que Harold ne veut pas être trouvé. Samantha regarde John aller s'adresser à la machine via une caméra pour savoir où est Harold. Devant le silence de la machine John s'énerve et Samantha lui dit qu'elle ne veut pas devoir aller le sortir d'un asile. John laisse tomber et demande un moyen de locomotion. La machine lui indique une direction.

 

Le commissariat vers 00h10

Ed Solis un agent des affaires internes et son collègue interrogent Carter sur sa version des faits pour l'homme qu'elle a abattu. Carter maintient sa version qui est qu'un gars armé est sorti et elle a tué pour se protéger et elle ne sait pas où est passé cette arme. Les agents des affaires internes ne la croient pas et décident de lui laisser quelques minutes pour réfléchir à sa version des faits.

 

Dans les rues de New York

Samantha et John récapitulent les désirs de Root qui est de libérer la machine lorsque John reçoit un texto de la machine lui indiquant une personne à sauver. John s'énerve que la machine lui indique un "non-relevant" et lui redemande une voiture lorsqu'une personne se gare en laissant les clés sur le contact. John et Samantha s'apprêtent à monter dans la voiture lorsque la machine lui renvoie un message lui rappelant le "non-relevant" en lui précisant que c'est imminent. John cède à la machine et Samantha le suit à contre cœur puisqu'elle voulait directement aller "sauver le monde".

 

Dans un garage à 2h14

Deux hommes armés s'apprêtent à tuer un homme qui a les yeux bandés devant un ordinateur portable avec Web cam lorsqu'ils se font trouer les genoux par Samantha et John qui se trouvaient derrière la porte. Ils rassurent la personne qu'ils ont sauvée, prennent des armes et s'apprêtent mais sont bloqués par des policiers. John demande un autre véhicule à la machine qui leur indique une voiture de sport jaune. Samantha donne à John le lance-grenades qu'elle a pris et prend la place de conducteur.

 

25 Septembre 2010 (Jour 3190)

Dans une cellule à 21h23

Hersh interroge Asif, un prisonnier, avec l'aide d'un traducteur. Hersh veut que le terroriste lui parle de l'attentat contre le ferry qu'il avait prévu.

 

PRESENT (Jour 4139/Jour 1)

 

Un appartement à 04h38

Hersh et son équipe arrivent et détachent le conseiller qui avait été attaqué par Root. Il veut savoir ce qui a pris autant de temps sachant qu'il a une puce GPS dans son bras. Hersh s'excuse mais "Contrôl" a estimé que Decima était la priorité. Il met aussi au courant de la situation en cours avec Root et compagnie. Hersh montre une photo de Root à la bibliothèque nationale de New York où l'on voit partiellement Harold (seul son visage est hors photo). Hersh dit que Root pourrait avoir un accès complet à la machine et que le programme "Northern Lights" est compromis. Le conseiller comprend la gravité de la situation et décide d'aller à "Contingency One", pour cela ils détruisent leur téléphone et vont éviter toutes les caméras.

La machine qui surveille Hersh et le conseiller perd leur signal, puis se met à chercher l'administrateur.

 

Dans un parc à 09h01

Root dit à Harold, qui n'a pu de lunette, que la machine lui rencontre tous les secrets de toutes les personnes dans le parc. Elle dit commencer à comprendre pourquoi Harold à une vision si sombre de l'humanité. Elle lui dit aussi que pour la première fois il est aveugle contrairement à elle. Root demande à la machine de trouver une paire de lunettes correspond à Harold. La machine indique les lunettes et Root s'en empare puis les met à Harold.

 

Le commissariat à 09h02

Dans la salle d'interrogatoire Terney vient voir Carter. Il lui conseil de contacter son représentant syndical ce qu'elle refuse. Elle pense savoir qui a enlevé l'arme de la scène criminelle. Terney la menace de la tuer comme ils ont tué Cal ainsi que son enfant si elle continue à creuser l'affaire, de même ils tueront Fusco si elle le même à ça. Elle comprend qu'il fait partie des HR. Carter fait croire qu'elle accepte ses conditions. Lorsque Terney reçoit un appel Carter clone son téléphone et l'entend programmer la mort d'Anthony Marconi, le bras droit d'Élias, ainsi qu'Élias.

 

La bibliothèque de Harold à 09h10

Samantha demande à John où est Bear qui lui répond qu'elle est avec Leon. Après avoir dit qu'elle aimait bien Bear Samantha demande la raison de leur présence dans la bibliothèque. John lui répond que la machine lui a dit que ce serait là où il trouvera l'emplacement de cette dernière. Samantha ne comprend pas pourquoi la machine n'a pas révélé son lieu de localisation. John pense qu'Harold la programmée ainsi pour la protéger. Cependant Samantha pense qu'Harold veut avoir le contrôle de la machine pour lui seul mais John pense que Harold à ses raisons d'avoir créé le virus. Il craint cependant que la machine est aussi aidé Root à trouver son emplacement. Samantha quant à elle ne rêve que de tuer Root. La machine envoie à John "Ghost Alpha Kilo" pour qu'ils trouvent le livre de Koestler se nommant "The ghost in the machine" (le fantôme dans la machine). John le feuillette et tombe sur la photo de Harold et Nathan jeune avec une annotation à son dos signé Nathan : "Au commencement". Samantha reconnaît Nathan en l'appelant le technicien et est surprise qu'Harold le connaissait. John lui dit qu'ils ont construit la machine ensemble. Puis ils remarquent que dans la bibliothèque il y a un faux mur contenant un coffre. La machine envoie la combinaison du coffre "02-24-05" qui est la date à laquelle Harold à expliquer le fonctionnement de la machine à Nathan soit le 24 février 2005. John et Samantha découvrent plusieurs photos, de personnes dont Harold se sent fautif de leur mort car il a créé la liste des "non-relevant". Parmi ses photos se trouve celle de Jessica Arndt l'ex-fiancée de John. John est bouleversé et admet à Samantha l'avoir aimé ainsi que le fait qu'elle soit morte. Ils trouvent ensuite une carte des USA qui contient des annotations de Nathan et John comprend que Nathan à chercher la machine. Nathan a réduit la machine à trois emplacements possibles : Yucca Mountain dans le Nevada, Hanford à Washington et Comanche Peak au Texas qui sont des sites fédérale sécurisés pour le stockage de combustibles nucléaires. Samantha parle à John de Daniel Aquino un ingénieur nucléaire membre de "Northern Lights". Elle lui donne le nom de l'homme ayant engagé Daniel Aquino : Lawrence Szillard.

 

Central Park vers 09h50

Harold et Root ont retrouvé Lawrence. Root veut lui poser quelques questions. Il semble surpris et se met à fixer Harold.

 

25 Septembre 2010 (jour 3190)

La bibliothèque de Harold à 19h22

Harold rejoint Nathan qui enlève les photos des personnes "non-relevant" de son tableaux. Harold est venu le voir car Nathan n'est plus allé au bureau, ce dernier annonce qu'il démissionne. Harold l'informe qu'il sait qu'il cherche l'emplacement de la machine pour accéder au numéro des personnes "non-relevant". Nathan dit qu'il sait que se sera vain car Harold l'a bloqué mais que cependant même si Harold est plus intelligent que lui il est le visage de leur entreprise. Il informe Harold qu'il a appelé un journaliste pour lui révéler l'existence de la machine. Harold veut le dissuader mais Nathan lui dit en avoir marre de ses excuses. Harold l'informe que le gouvernement pourrait le tuer tout comme ils ont tué les ingénieurs qu'Alicia Corwing avait engagés pour installer la machine. Harold poursuit en disant que l'ingénieur, Lawrence Szillard, à la tête du projet a disparu un mois auparavant. Après l'avoir écouté attentivement Nathan ne croit pas Harold pensant que ce dernier est épuisé de fuir et lui dit qu'Alicia ne le trahira pas mais Harold lui dit qu'elle pourrait ne pas être capable de le sauver. Harold continu en lui disant qu'ils sont donnés au gouvernement le pouvoir ultime et que ces derniers n'hésiteront pas à tuer Nathan ainsi que les personnes susceptibles de savoir pour le meurtre si ils apprenaient que ce dernier va révéler la machine. Nathan ne croit pas Harold et pense qu'Harold ne fait confiance à personne ni même à la machine et attaque Harold en lui disant qu'il n'a toujours pas révélé son véritable nom à Grace. Nathan dit à Harold que le seul moyen de l'arrêter c'est qu'il lui rende l'accès à la liste des "non-relevant", il propose même à Harold de l'aider à les sauver. Harold refuse car il ne veut pas les sauver mais sauver son ami. Nathan met un terme à la conversation et lui dit que le rendez-vous avec le journaliste est le lendemain sur le ferry (34ème rue, le terminal du ferry). Il prend Harold dans les bras et lui demande d'être présent pour leur dire leur version de l'histoire, puis s'en va laissant Harold pensif.

 

PRESENT (Jour 4139/Jour 1)

Central Park à 09h52

Root pose des questions à Lawrence au sujet de "Northern Lights". Ce dernier prétend ne rien savoir et commence à partir lorsque Root lui parle de sa fille qui est cachée à Los Angeles et menace de révéler la cachette à "Northern Lights" tout en lui montrant sa fille via son portable. Harold intervient en disant à Root qu'elle n'a pas besoin de faire ça puis il s'adresse à Lawrence. Harold lui parle d'Alicia Corwin la femme qui a engagé Lawrence et a été tuée par Root. Lawrence dit que tous ses collègues du projet ont été tuée durant ses deux dernières années et qu'il est le dernier. La machine lui affuble un carré jaune. Voyant que Lawrence est plus disposé Harold lui pose des questions sur "Northern Lights".

 

Dans les rues de New York

John et Samantha se dirigent vers leur voiture de sport jaune. Il dit à Samantha qu'Harold doit se trouver avec Lawrence à Central Park lorsque la machine lui envoie un nouveau numéro de "non-relevant". Samantha est surprise que John reçoit encore un numéro et veut savoir combien de numéro ils reçoivent.

Sur les marches de l'église l'ex de la mariée s'apprête à tuer le marié lorsque John et Samantha arrivent et le neutralise de leur voiture puis félicitent les mariés avant de continuer leur route.

 

Cental Park à 10h19

Lawrence parle de "Northern Lights", il explique à Harold et Root qu'ils devaient construire une structure cachée pouvant accueillir cinquante mille personnes. Ce lieu devait être une installation de retraitement nucléaire. Il leur parle de l'arrivée de la machine déguisée en matériel radioactif. Son groupe devait simplement la connecter. Lawrence dit que sa curiosité la poussé à regarder les fichiers, plus précisément les entrées et sorties car le reste était crypté. Lawrence avoue avoir eu l'impression de regarder le futur et a été emerveillé par ce qu'il a vu car c'était pratiquement vivant. Lawrence demande à Root si la machine lui parle Root n'a pas le temps de répondre car la machine lui indique l'approche de plusieurs ennemis et lui dit de partir.

Root, Harold et Lawrence se mettent en mouvement. Root demande où est la machine à Lawrence mais ce dernier se fait abattre par un sniper avant d'avoir pu parler. Root se penche sur Lawrence pour savoir où est la machine lorsque Hersh dit au sniper d'abattre Root. Le sniper loupe son premier tir et s'apprête à tirer de nouveau sur Root. Harold intervient et sauve la vie de Root en la faisant se lever. Root est en colère qu'ils aient tué Lawrence sa seule chance de trouver la machine. La machine prévient Root d'un danger imminent, elle se retourne et sauve la vie de Harold en tuant les deux assaillants.

John et Samantha arrivent près du corps de Lawrence. Samantha pense que Root l'a tué mais John lui dit que ce sont ses anciens employeurs les responsables. Samantha remarque la mallette de Lawrence et dit à John qu'elle le rattrapera plus tard.

Root vole une camionnette. John interpelle Harold. Harold le voit mais décide de monter dans la voiture avec Root. Il dit à Root qu'il sait où est la machine et accepte de l'y amener. Root est heureuse et démarre leur véhicule sous les yeux de John ce qui vaut une petite remarque ironique de Samantha.

 

25 Septembre 2010 (3190)

dans une cellule à 21h46

Hersh continu d'interroger Asif sur le ferry et ce qu'il devait y faire. Le terroriste révèle qu'il devait utiliser du semtex mis dans un van qu'il devait garer près du Ferry de Liberty Island et qu'il devait se faire exploser avec. Hersh qui s'était agenouillé près d'Asif se relève, sort une arme et abat le traducteur sous les yeux du terroriste, puis il drogue ce dernier.

 

PRESENT (Jour 4139/Jour 1)

Central Park vers 10h24

Samantha montre à John le ticket qu'elle a trouvé dans la mallette de Lawrence. Le ticket date de quatre ans et indique que Lawrence se trouver à Chicago. Ils en déduisent que la machine se trouve à la centrale nucléaire d'Hanford.

 

Dans les rues de New York

John et Samantha arrêtent une voiture et prétendent être de la police. Lorsque la conductrice veut voir leur badge Samantha fait de l'ironie, sort un pistolet et tire quatre fois dans le sol. La conductrice leur laisse sa voiture.

Un dénommé Chandler s'apprête à quitter le pays lorsque Root lui pointe une arme dessus afin de réquisitionner son jet. Il est contraint de lui obéir.

 

Le commissariat

Carter informe John que les HR et Yogorov vont tuer Élias ce soir. John refuse de faire quoi que soit pour Élias à cause de ce que ce dernier a fait à Carter (enlever son fils et mettre un contrat sue elle). Carter lui dit qu'Antony Marconi a été gravement blessé et que la première chose qu'Élias a fait a été de donner l'ordre de protéger Anthony à l'hôpital en diminuant sa propre sécurité. Elle trouve qu'Élias est quelqu'un de loyal. Carter entend John se faire poursuivre par la police et lui demande si il va bien. John doit raccrocher et ils se disent d'être prudent chacun de leur côté.

 

Sur l'autoroute

John raccroche de sa conversation d'avec Carter. Samantha lui demande d'utiliser la machine pour s'en sortir à moins que John choisit la méthode de Samantha. Elle lui montre le lance-grenades. John sourit et demande à la machine les issues. La machine leur indique de tourner à droite dans trois cents mètres. John est surpris mais la machine lui répète l'indication. John accepte et dit à Samantha qu'ils doivent faire confiance à la machine. Samantha suit les ordres et traverse le mur de droite. Il tombe sur le capot près d'un hélicoptère appartenant à Medevac (entreprise s'occupant d'héliporter les blesser grave). Après être sortie de la voiture sans une égratignure, pris leur arme ils réquisitionnent l'hélicoptère sous les yeux ébahis des employés.

 

Dans les bois à 23h31

Terney et Peter Yogorov amène Élias, qui a un sac sur la tête, vers son lieu d'exécution. Lorsqu'il lui retire le sac Élias comprend qu'ils vont l'exécuter. Peter Yogorov raconte l'histoire qu'il a entendue sur Élias et le fait qu'il a survécu à la tentative de meurtre de son père. Elias veut savoir où Peter veut en venir. Terney se met à parler à Élias mais Élias l'interrompt lui interdisant de lui parler. Elias accepte de parler à Yogorov car ce dernier est comme lui fidèle à ses principes contrairement à Terney. Elias insulte et rabaisse Terney qui en a marre et décide de passer à l'exécution en lui remettant le sac sur la tête. Terney et Yogorov arment leurs armes s'apprêtant à tuer Élias lorsque Carter sauve Élias en les neutralisants. Elle s'approche de Terney qui supplie son de l'épargner sans la reconnaître. Elle assomme Terney et amène Élias jusqu'à sa voiture. Lorsque Élias découvre que sa sauveuse et Carter il est surpris et amusé. Il lui demande où ils vont ce à quoi Carter ne sait pas quoi répondre.

Après avoir observé la scène la machine cherche son administrateur et le trouve au bâtiment de test nucléaire de Hanford qu'elle désigne comme étant top secret.

 

Bâtiment de test nucléaire de Hanfort à 00h00 (heure New Yorkaise)

Les employés découvrent une faille dans le système et décident d'évacuer le bâtiment. Harold et Root avancent dans les couloirs sans combinaison ce qui surprend les employés. Ils arrivent devant une double porte sécurisés. Root demande le code à la machine qui ne lui répond pas ce qui pousse Harold à regarder sa montre. La machine qui les regarde montre que l'accès à l'administrateur est expiré depuis dix secondes. Un employé avec une combinaison leur dit qu'ils sont fous. Root le force à ouvrir la double porte sous peine de se prendre une balle dans la tête. Root est aux anges car elle va pouvoir rencontrer la machine qu'elle qualifie de "Dieu". Harold tente de calmer les ardeurs de Root.

Ils entrent dans un immense hangar où un homme se trouve assis à un bureau qui voyant l'arme de Root se tait. Le sourire de Root s'efface lorsqu'elle voit le hangar vide où seul quelques câbles pendent. Root ayant les larmes aux yeux demande à Harold où est la machine. Harold s'excuse et lui révèle qu'il a déjà libéré la machine. Root supplie la machine de lui parler se demandant où elle, puis elle se retourne vers Harold lui l'accuse de lui avoir menti alors qu'elle lui faisait confiance. Elle pointe son arme sur lui et s'apprête à appuyer sur la gâchette lorsque Samantha lui tire une balle dans l'épaule gauche. Tandis que Samantha s'approche de Root qui est tombé à genoux John demande à Harold si libéré la machine était ce qu'il désirait. Harold lui répond que c'est ce qu'il espérait.

 

26 Septembre 2010 (3191)

La machine écoute une conversion téléphonique entre Hersh et le conseiller spécial. Ils parlent du fait que Nathan a décidé de parler à la presse. Hersh dit que Nathan va être dur à tuer sans éveiller les soupçons car c'est une personnalité. Le conseiller lui dit qu'ils ont la situation pour pouvoir s'en débarrasser sans éveiller les soupçons.

 

Extérieur Ferry du ferry Libertas Cruises à 07h58

Harold se rend sur le ferry.

Hers réveille Asif qui est installé et attaché au volant du van Blanc où se trouve le semtex. Hersh félicite ce dernier pour avoir accompli sa mission et sort du Van.

Nathan attend et est ravi de voir que Harold soit venue il dit qu'il est temps qu'ils fassent face aux conséquences de leurs actes. Harold lui sourit lorsque l'explosion se produit, Harold et Nathan sont pris dans l'onde de l'explosion.

 

PRESENT (Jour 4140/Jour 2)

Bâtiment de test nucléaire de Hanfort

Samantha plaque l'homme du gouvernement contre un mur le menaçant de le tuer si il bouge. Tandis qu'il soigne l'épaule de Root John demande à Harold si il a libéré la machine lui-même. Harold lui répond qu'il ne pouvait pas le faire de lui-même car il avait scellé la machine pour ne pas pouvoir y avoir accès. Harold explique à John, Samantha et Root qui est dans un état catatonique qu'il a programmé la machine pour qu'elle accepte des modifications seulement en réponse à une attaque. Il savait qu'un jour quelqu'un tenterait de prendre le contrôle de la machine et s'est assurés qu'ils le feraient avec son code. John comprend que Harold à cacher un virus dans un virus. Harold continu en expliquant qu'il avait pris conscience que les personnes à qui Nathan et lui avaient confié la machine était mauvaise et que le seul moyen de protéger cette dernière était de lui apprendre à se protéger elle-même. Harold continu en expliquant qu'il voulait que John continu de sauver les "non-relevant" si jamais il avait été tué d'où la raison pour laquelle il ne voulait pas impliquer ce dernier. Ils entendent un bruit et décident de partir. À la surprise de Samantha Harold dit qu'ils amènent Root avec eux car sinon les anciens employeurs de Samantha tueront Root. Harold aide Root à se levé et la guide. Lorsqu'ils arrivent à la porte Hersh et un garde entrent.

Hersh et Samantha se parlent agressivement lorsque le conseiller spécial fait sont entrés. Il découvre que la machine à disparu et Root se cache derrière Harold. Le conseiller traite Samantha de traître mais elle ne se laisse pas faire. Cependant le conseiller est plus intrigué par Harold, il dit à Harold qu'il savait qui y avait quelqu'un derrière Nathan. Il compare à Harold à un trou noir invisible et puissant. Il demande à Harold où est la machine. Harold lui explique qu'elle se déplace elle-même et que dorénavant elle se contrôle toute seule quant au numéro seul la machine pourra décider de les donner. Le conseiller dit à Harold que sans la machine le pays n'est plus défendu mais Harold l'arrête en lui disant que si les numéros ne viennent plus ça ne voudra pas dire que le pays est sans défense maïs seulement moins bien protégé. Harold rajoute que le conseiller et lui savent que l'enjeu a dépassé la simple protection du pays. Le conseiller feint de ne pas comprendre tout en souriant puis il propose à Harold de les aider à récupérer la machine et à la reconstruire. Il est prêt à accepter toutes les condictions de Harold. Harold refuse car Nathan leur faisait confiance et ils l'ont tué, puis Harold dit qu'ils partent. Au moment de leur départ le conseiller interpellé Samantha en lui demandant si elle est sûre d'avoir choisi le bon côté. Elle lui répond simplement qu'il lui aussi menti et s'en va avec Harold, John et Root.

 

26 Septembre 2010 (3191)

Un hôpital de campagne vers 19h15

Harold se réveille avec le côté droit paralysé, en touchant son coup il s'aperçoit qu'il saigne et se met à appeler Nathan. Un médecin vient lui dire de ne pas bougé et l'informe qu'il est blessé au cou et au bas du dos. Au départ du médecin Harold se tourne et voit Nathan sur un lit d'hôpital. Le médecin déclare Nathan mort et ils amènent le corps. Puis Harold voit deux membres travaillant pour le gouvernement téléphoner pour annoncer la mort de Nathan et dire qu'ils vont enquêter et tuer toutes les personnes à qui Nathan aura parlé de la machine. Harold se lève prend une béquille et se planque lorsqu'il voit Grace. Cette dernière demande à un secouriste si il a vu son mari. Le secouriste lui indique les affaires retrouvées dans l'eau. Grace cherche dans les affaires et trouve le livre "Sens et sensibilité" dans lequel Harold avait intégré la bague de fiançailles elle se met à pleurer pensant qu'il est mort. Pour la protéger Harold part la laissant penser qu'il est mort.

 

La bibliothèque de Harold à 23h59

Harold s'installe à son ordinateur et demande à la machine si elle savait ce qui allait se passer sur le ferry. Harold active le plan d'urgence qu'il avait intégré à la machine afin de pouvoir se créer sa porte d'accès au "non-relevant" si nécessaire. Il l'a parcours et tombe sur le numéro de Nathan puis la machine efface les numéros puisque minuit vient de passer. Harold reste en face de son ordinateur se rendant compte de ce qu'il a fait.

 

PRESENT (Jour 4140/Jour 2)

Bâtiment de test nucléaire de Hanfort à 02h25

Le conseiller spécial demande à l'homme censé surveiller la machine comment elle a été déplacée. L'homme lui répond en suivant ses instructions des cinq dernières semaines. L'homme ne sait pas la destination puisque le conseiller le lui avait interdit de regarder la destination. Le conseiller s'énerve en demandant au surveillant pourquoi il n'a pas appelé pour confirmer les instructions. Le surveillant se défend en disant l'avoir fait et que le conseiller à confirmer l'ordre. Le conseiller spécial reçoit un appel sur son téléphone (vieux téléphone de l'armée) de sa patronne. Il lui dit qu'ils vont retrouver la machine mais sa patronne demande à parler à Hersh. Le conseiller passe le téléphone à Hersh. Hersh accepte les ordres et dit qu'il scelle la pièce. Hersh tue le surveillant puis le garde avant de pointer son arme sur le conseiller. Ce dernier accepte son sort et se laisse tuer par Hersh.

 

Dans les rues de New York à 15h53

John, Harold et Bear se promènent. Alors que John veut savoir si ils recevront un jour de nouveau les numéros Harold tiens à s'excuser et à donner une explication à John. Harold lui explique que lorsqu'il a mis le portable à Ordos, il y a trois ans, afin de libérer la machine même si il ne savait pas les proportions ni les conséquences inattendues que cela prendrait il savait qu'il y aurait potentiellement des blessés et qu'il a accepté le prix. Il s'excuse car les événements qu'il a déclenchés ont indirectement causé la mort de Jessica (La mission pour récupérer le portable à empêcher John de rejoindre Jessica et la sauver). John lui dit qu'il est le seul responsable de la mort de Jessica en ne la retenant pas à l'aéroport sept ans auparavant. John lui dit aussi qu'il comprend pourquoi Harold a agi ainsi et qu'il a eu raison. John change de sujet et dit à Harold que comme les numéros s'est arrêté Harold n'a plus à le payer gracieusement. Ce dernier répond qu'il continuera à le faire vu que John donne quatre-vingt-dix pourcents de son salaire à des associations. Ils sont tous les deux surpris lorsque la cabine téléphonique à proximité d'eux sonne, preuve que la machine les contacte de nouveau.

De l'autre côté de la ville Hersh vient informer à sa patronne qui se trouve dans une voiture que la machine, qui l'appelle "Researsh" vient de leur donner un numéro. Elle lui ordonne de préparer l'équipe. La machine affuble la limousine d'un carré jaune ainsi que Hersh.

 

Dans un asile à 15h45

Root dont le bras est tenu par un du charrier marche dans l'hôpital en tant que patiente lorsqu'un des téléphones de l'hôpital sonne à proximité d'elle. Lorsqu'elle décroche la machine lui demande si elle l'entend . Root sourit et dit "absolument".

2010 – Jour 3191

SÉQUENCE – WebCam 223 heures 59 minutes 17 secondes

INTÉRIEUR – Dans la bibliothèqueNuit

Finch : (Arrivant près de son poste de travail avec une béquille.) Tu le savais.

 

La frise chronologique passe de 2010 à 2013.

La Machine a du mal à se reconnaître, son système s’étant complètement brouiller. Il s’éteint et elle est donc obligée de se réinitialiser. Elle recherche maintenant son administrateur.

 

2013 – Jour 1

SÉQUENCE – Hall 8Caméra 300 heure 00 minute 22 secondes

INTÉRIEUR – Dans la grande bibliothèque municipaleNuit

Un téléphone public se met à sonner alors qu’Harold est assis à côté d’un boîtier électronique. Il fait un branchement sur un autre téléphone public qui se trouve à l’étage du dessous.

 

SÉQUENCE – Hall 2Caméra 400 heure 00 minute 29 secondes

À l’étage du dessous, un autre téléphone public se met à sonner. La Machine reconnaissant son atout et Sameen, le premier a un carré jaune alors qu’elle a un carré bleu.

 

INTÉRIEUR – Dans la grande bibliothèque municipaleNuit

John et Sameen semblent attendre alors que Root prend le téléphone.

La Machine : Est-ce que vous m’entendez ?

Root : Absolument.

À l’étage du dessous, John se met lui aussi à prendre le téléphone.

La Machine : Est-ce que vous m’entendez ?

Reese : Oui.

La Machine : 3 heures.

Au premier étage, Root est toujours en train de téléphone.

Root : J’ai compris. (Elle met son oreillette, quitte la cabine et prend Harold par le bras.) Venez Harold, la fête ne fait que commencer.

À l’étage du dessous, John est toujours dans la cabine.

Shaw : Ce n’est pas vraiment le moment de passer un coup de fil.

La Machine : 4 heures. (John ne comprend pas vraiment mais regarde la pendule en haut du bâtiment. Ayant désormais compris, il sort son arme et tire sur un homme de Décima.) 11 heures. (John tire en face de lui.) 10 heures. (Il neutralise un autre homme.)

Shaw : Il faut qu’on bouge d’ici et tout de suite.

La Machine : Restez.

Reese : (Rechargeant son arme.) On reste. Faites ce que je vous dis.

 

INTÉRIEUR – Dans la grande bibliothèque municipaleNuit

Dans un autre endroit de la bibliothèque, Root et Harold continuent leur chemin jusqu’à s’arrêter près d’une pièce.

Root : Message audio abrégé, s’il te plaît.

La Machine : Confirmez.

Root : Et les heures ne fonctionnent pas avec moi. Essayons un son ascendant pour la droite et descendant pour la gauche. (Elle vise vers une porte et un son se fait entendre. Elle tire à deux reprises. Elle pousse les portes et deux hommes sont au sol, blessés.)

 

INTÉRIEUR – Dans la grande bibliothèque municipaleNuit

Sameen et John continuent de neutraliser les hommes de Décima.

La Machine : 1 heure. (John tire en face de lui.) 9 heures. (La Machine fait le tour des menaces et indique à John à quel endroit il faut les neutraliser.) 2 heures. (Le téléphone commence à ne plus fonctionner car de l’électricité en sort. John raccroche. Son téléphone se met à sonner et d’autres instructions arrivent.) Bougez maintenant.

Reese : Allons-y. (Ils quittent leur position.

 

INTÉRIEUR – Dans la grande bibliothèque municipaleNuit

Harold et Root descendent des escaliers pour rejoindre la sortie.

Root : Eh dire que vous pensiez que ça ne plaira pas, Harold. Malheureusement, si mon accès à la Machine ne dure que vingt-quatre heures, il faut qu’on s’en aille. (Un bruit sourd émane de son oreillette et passant devant un ascenseur, Root neutralise encore un homme.) Votre ami John est toujours sur nos talons, comment ça se fait ? (La porte de l’ascenseur s’ouvre.)

Finch : Je ne sais pas.

Root : (Prenant une arme.) Ce n’est pas à vous que je posais la question. (Ils descendent.)

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueNuit

Shaw : (Voyant John avec son portable à la main, regardant un plan.) Vous voulez bien me dire à qui vous parlez ? À notre bonne fée ?

Reese : Le groupe qui vous fournissez des renseignements vous l’appelez Research, pour votre ex-patron c’était Aurores Boréales.

Shaw : Vous m’avez dit que ces gens n’existaient pas.

Reese : Ce n’est pas tout à fait vrai. Disons, qu’au lieu d’être un groupe, c’est une chose, une Machine.

Shaw : Une intelligence artificielle. (John a trouvé la position d’Harold sauf que les lunettes sont au sol, cassées.) Le traceur GPS, peut-être que Finch ne veut pas qu’on le retrouve.

Reese : (S’adressant à une caméra.) Donne-moi la position de Finch. Tu vois tout et tu ne veux pas me dire sur la seule chose qui m’intéresse.

Shaw : D’accord, je vous ai fait sortir de prison mais je vous préviens, je n’irai pas vous chercher à l’asile.

 

SÉQUENCE – 5ème avenuePoste 73100 heure 14 minutes 56 minutes

Reese : (Via un micro.) Très bien, dis-moi au moins où je peux trouver une voiture.

La Machine : (Via un micro.) Voiture à 9 heures.

Ils s’en vont vers la rue.

 

INTÉRIEUR – Dans les locaux de la policeDans une salle d’interrogatoireNuit

Agent : (Via un micro ; alors que de l’autre côté de la vitre se trouve le badge et l’arme de Joss.) Racontez-nous encore votre histoire, lieutenant.

Carter : Ce n’est pas mon histoire. C’est ce qu’il s’est passé. Le suspect a fait irruption, il était armé et j’ai ouvert le feu et je l’ai tué. Je, je ne sais absolument pas ce qu’est devenue l’arme du suspect.

Agent : (Arrêtant le magnétophone.) Vous n’arrangez pas votre cas, lieutenant. On reprend dans vingt minutes. (Les deux agents des affaires internes s’en vont laissant Joss circonspecte.)

 

SÉQUENCE – Salle d’interrogatoire A 0300 heure 15 minutes 59 secondes

EXTÉRIEUR – Dans la rueNuit

John et Sameen continuent leur chemin.

Shaw : Donc, Root veut accéder à la Machine.

Reese : Elle dit qu’elle veut la libérer. Pour ça, il faudrait déjà qu’elle la trouve. (Son téléphone se met à vibrer. Il reçoit un message du système : « 000-07-9185 – Catégorie : Non pertinent ».) Une minute, cette affaire n’a rien avoir avec Finch, pas vrai ? Venez. (À la Machine.) Où est la voiture ? (Une voiture se gare juste à côté d’eux. Un homme prend des cartons du coffre et les emmène, ce qui permet à John et Sameen de la prendre. À peine arrivé devant la voiture, le téléphone se remet à vibrer. Un autre message : « 000-07-9185 – Catégorie : Non pertinent – Probabilité de violence : très élevé – Temps : Imminent ».) D’accord. On va devoir faire un détour. Quelqu’un a besoin d’aide.

Shaw : Alors, on essaie plus d’empêcher l’apocalypse ?

Reese : Vous aimez les défis, Shaw. On est les gentils héros, ça veut dire qu’on est sur tous les fronts.

 

SÉQUENCES – 6ème étageCaméra 42 heures 04 minutes 24 secondes ; WebCam 12 heures 04 minutes 41 secondes

Deux Russes parlent à un homme qui est assis un bandeau sur la tête. Mais ils se font tirer dessus à travers la porte en ferraille.

 

INTÉRIEUR – Dans un box - Nuit

John ouvre la porte et les deux s’avancent, Sameen retirant une arme d’un des deux Russes.

Reese : (Le touchant à l’épaule.) Ne bougez pas, la police ne va pas tarder. Compris ? (L’homme acquiesce de la tête. John prenant un sac avec des munitions.)

Shaw : On a fini ?

Reese : On a fini. (Ils quittent l’endroit.)

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueNuit

Ils s’avancent vers la sortie des box mais voient une voiture de police, ils font demi-tour.

Reese : Il nous faut un autre véhicule et une issue de secours.

Shaw : Dites-lui que cette fois, c’est urgent.

Reese : D’après la Machine, c’est derrière cette porte.

Shaw : J’espère que ce n’est pas une Berline familiale.

Ils ouvrent la porte et voient une Ferrari. Shaw semble apprécier cette voiture.

Reese : (Recevant le fusil de Shaw.) Pourquoi vous me donnez ça ?

Shaw : Pour vous donner une contenance pendant que je serais au volant.

Ils ont pris la voiture et sont partis.

 

La frise chronologique passe de 2013 à 2010.

 

2010

SÉQUENCE – Cellule 05Caméra 0121 heures 23 minutes 33 secondes

Hersh interroge un terroriste et il est aidé par un interprète.

Hersh : C’était quoi ton plan. (L’interprète traduit à l’homme qui ne semble pas répondre.) Tu voulais tuer des gens.

INTÉRIEUR – Dans un endroit inconnuDans une celluleSoirée

Hersh : Oui mais pas de chance, on t’a eu. Ça n’a plus d’importance maintenant, alors autant me parler. Le Ferry…

SÉQUENCE – Cellule 05Caméra 0423 heures 23 minutes 53 secondes

Hersh :…parle-moi du Ferry.

 

La frise chronologique passe de 2010 à 2013.

 

2013

SÉQUENCE – AttentionCaméra 024 heures 38 minutes 30 secondes ; Surveillance du trafic A4624 heures 38 minutes 59 secondes

INTÉRIEUR – Dans une chambre d’hôtelNuit

Hersh entre dans la chambre en pointant son arme pour voir s’il n’y a pas de menace. Le conseiller spécial est assis attaché à une chaise et bâillonné. Un homme enlève son bâillon.

Conseiller spécial : Vous en avez mis du temps. À quoi ça sert que j’ai une balise GPS.

Hersh : Contrôle a estimé que le problème de Décima était prioritaire. (Il enlève les liens du conseiller.) En plus, on a une situation à régler avec des agents déloyaux comme votre ancienne assistante de direction. On redoute que le projet Aurores Boréales soit compromis. (Il montre la photo de Root au conseiller qui se lève.) Il se pourrait même qu’elle ait accès à tout.

Conseiller spécial : C’est une très mauvaise nouvelle, en effet. Allons à Contingence n°1, pas de téléphone et évitez toutes les caméras. (Hersh casse son téléphone en deux.)

 

SÉQUENCES – ToitCaméra Nord4 heures 40 minutes 03 secondes ; Vue de la mer ; 29B6 heures 31 minutes 42 secondes ; Cruiser298C7 heures 52 minutes 12 secondes ; Cruiser437ACaméra8 heures 42 minutes 28 secondes

La Machine perd le contact avec le conseiller spécial et ses hommes. Elle recherche désormais son administrateur.

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueMatinée

Root est avec Harold qui n’a désormais plus de lunettes. Une discussion continue entre les deux. Elle le tient par le bras.

Root : Votre Machine me renseigne sur tous ces gens, Harold, sur leurs secrets.

 

SÉQUENCE – Section 08Caméra 119 heures 01 minute 24 secondes

Root : (Via un micro.) Je commence à comprendre pourquoi vous avez une aussi mauvaise…

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueMatinée

Root : …opinion de l’espèce humaine. (Un vélo passe devant Harold.) Attention. Quelle impolitesse, c’est la première fois que j’y vois clair et vous vous êtes aveugle. (À la Machine.) Il nous faut des lunettes pour Harold, je suis sûre que tu sais quels verres lui conviennent.

 

SÉQUENCE – Section 08Caméra 049 heures 01 minute 37 secondes

La Machine : (Via un micro.) Lunettes à 3 heures.

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueMatinée

Root trouve des lunettes dans un sac d’une passante et les prend. Elle les met sur le nez d’Harold.

Root : Ça vous va ?

Finch : Je ne sais toujours pas où nous allons.

Root : Bien sûr que si, on va rejoindre la Machine.

 

SÉQUENCES – Section 08Caméra 069 heures 02 minutes 12 secondes ; Salle d’interrogatoire A 029 heures 02 minutes 42 secondes

INTÉRIEUR – Dans les locaux de la policeUne salle d’interrogatoireMatinée

Turney arrive dans la salle d’interrogatoire où se trouve Joss. Il apporte un gobelet pour elle.

Raymond Turney : Salut, ça va Carter, tu tiens le coup ?

Carter : Oh. (Elle a l’air désemparé.)

Raymond Turney : Tiens.

Carter : Merci.

Raymond Turney : (Mettant sa main sur l’épaule.) De rien. Voila, j’ai, j’ai fait ma déposition, et je ne vois pas ce que je peux faire d’autre, l’arme n’a toujours pas été retrouvée. Tu devrais contacter ton délégué syndical. (Il boit son gobelet.)

Carter : Non, ça va aller. (Elle boit aussi son gobelet.) Je sais qui a récupéré l’arme. J’ai reconnu un des flics en uniforme sur la scène du crime. Et ils l’ont interrogé sur l’affaire de la DRH mais ils ne l’ont pas gardé. Je vais envoyer Fusco bavarder un petit peu avec lui.

Raymond Turney : C’est toujours le même problème avec toi, Carter. Tu n’as jamais su te tenir à carreau et fermer ta grande gueule. (Il se rapproche de Joss.) Écoute, tu as toujours été sympa avec moi. Et entre nous, tuer des femmes je n’aime pas ça, mais continue de creuser et on te mettra au fond du trou. Exactement comme ton petit ami. Et si tu entraînes ton ordure de coéquipier dans cette affaire, on lui passera la corde autour du cou à lui aussi. Et peut-être même à ton fils. Alors, qui est-ce qui va être bien gentille pour une fois, et attendre sagement que les choses se tassent. (Voyant qu’elle fait un petit oui de la tête.) Eh bien voilà. (Son téléphone se met à sonner. Il prend l’appel en sortant de la salle d’interrogatoire et Joss arrive à appairer son téléphone.) Salut patron, non elle ne posera pas de problème.

 

INTÉRIEUR – Dans les locaux de la policeMatinée

Raymond Turney : Maintenant, il faut supprimer le bras droit d’Elias. Et on pourra enfin s’occuper de lui.

 

SÉQUENCE – Hall C 039 heures 04 minutes 41 secondes

Raymond Turney : (Via un micro.) J’ai fait jouer certaines relations…

INTÉRIEUR – Dans les locaux de la policeUne salle d’interrogatoireMatinée

Raymond Turney : (Au téléphone ; pendant que Joss écoute la conversation.)…transfert de prison ce soir. (Joss raccroche, comprenant que Carl est en danger.)

 

SÉQUENCE – Sud-EstCaméra 099 heures 10 minutes 06 secondes

Shaw : (Via un micro.) Où est Balou ?

INTÉRIEUR – Dans la bibliothèqueMatinée

Reese : Provisoirement chez un certain Leon. Vous l’aimez bien mon chien ?

Shaw : Sans lui, je serai partie depuis longtemps. Qu’est-ce qu’on fait ici ?

Reese : D’après la Machine, c’est ici que je trouverai la réponse.

Shaw : C’était quoi la question ?

Reese : Où se trouve la Machine ?

Shaw : Elle ne peut pas vous le dire.

Reese : Finch l’a programmée pour qu’elle ne le fasse pas, par précaution.

Shaw : Sans vouloir vous vexer, peut-être que votre ami veut garder le contrôle de la Machine pour lui seul.

Reese : Si Finch a quelque chose à voir avec le virus, je suis sûr qu’il a ses raisons. Le bon côté des choses, c’est que la Machine ne révélera pas non plus à Root où elle se trouve.

Shaw : (S’approchant du tableau où se trouve la photo de Root.) La prochaine fois que je vois cette femme, je la vise en plein cœur et je la descends. (Lisant le message que John vient d’avoir sur son portable.) Ghost. Alpha. Kilo. C’est quoi ?

Reese : Un bouquin. (Il se rend dans la bibliothèque et prend un livre.) Voilà, le fantôme dans la machine. (Il feuillette le livre et tombe à la dernière page sur une photo d’Harold et de Nathan.)

Shaw : C’est l’ingénieur Nathan Ingram. (Lisant ce qu’il se trouve au dos de la photo.) Au tout début. Il a bossé avec Finch ?

Reese : Ils ont créé la Machine ensemble.

Shaw : (Voyant qu’il y a une ouverture.) Il y a quelque chose derrière. (Ils enlèvent les livres en les posant au sol, et se mettent à enlever le morceau d’étagère et découvrent un coffre-fort.) Une idée de la combinaison. (Un message apparaît sur le téléphone où il est noté « 02-24-05 ». Ils y découvrent des photos de personnes.) Qui c’est ?

Reese : Je n’en sais rien. Des gens qu’ils ont aidés. Des personnes qu’ils ont… (Il s’arrête devant la photo de Jessica.)

Shaw : Vous la connaissez ? (John fait oui de la tête.) Quelqu’un de proche ? Elle est en vie ?

Reese : Non.

Sameen sort un plan des États-Unis et la déploie sur la table.

Reese : Ce n’est pas l’écriture de Finch. Ingram a dû vouloir retrouver la Machine lui aussi après qu’ils l’ont donnée au gouvernement.

Shaw : Yucca Mountain, Nevada, Hanford, Washington, Commanche Peak, Texas. Il a limité ses recherches à ces trois endroits. Vous savez ce qu’ils ont en commun ?

Reese : Ce sont tous des sites de haute sécurité.

Shaw : Pour le stockage de combustibles nucléaires. Quand Root m’a torturée, elle m’a posée des questions sur un certain Daniel Aquino, ingénieur en nucléaire.

Reese : Il doit avoir un lien avec le site où la Machine est entreposée. Qu’est-ce que Root voulait savoir ?

Shaw : Le nom de celui qui avait engagé cet ingénieur.

Reese : Et comment est-ce qu’il s’appelle ?

 

EXTÉRIEUR – Dans un parcMatinée

Root : (Voyant un homme en face de lui.) Lawrence. Lawrence Szilard. Ça fait si longtemps que je rêve de vous rencontrer. J’ai des questions à vous poser. (Lawrence ne comprend pas et Harold semble pas très à l’aise.)

 

2010

SÉQUENCE – Sud-EstCaméra 1519 heures 22 minutes 32 secondes ; EmpileCaméra A219 heures 22 minutes 50 secondes

INTÉRIEUR – Dans la bibliothèqueSoirée

Harold arrive dans la bibliothèque alors que Nathan semble ranger des photos sur un tableau.

Nathan Ingram : (Le voyant venir.) Qu’est-ce que tu veux, Harold ?

Finch : Tu n’es pas venu au bureau depuis plusieurs jours, tu ne réponds pas à mes appels.

Nathan Ingram : Je démissionne.

Finch : Je sais que tu as cherché la Machine. Nathan, si tu essaies de la retrouver pour accéder aux numéros non-pertinents…

Nathan Ingram : Ça ne marchera pas, je sais, tu l’as verrouillée et je n’ai pas tes talents d’ingénieur mais j’ai un avantage sur toi, je suis le visage de l’IFT, et quand j’invite un journaliste à discuter autour d’un café, il accepte.

Finch : Qu’est-ce que tu vas faire, Nathan ?

Nathan : (Rangeant des photos.) Je vais révéler ce qu’on a fait, ce qu’on a créé.

Finch : Tu ne peux pas faire ça.

Nathan Ingram : (Commençant à s’énerver.) Pourquoi ? Parce que le gouvernement détruira la Machine pour l’intérêt général. J’en ai assez de tout ça.

Finch : (Haussant le ton.) Ça va beaucoup plus loin que ça, désormais. J’ai mené mon enquête, je crois que le gouvernement supprime des gens. Les ingénieurs engagés par Corwin pour remonter la Machine après son transport, il y a eu des accidents, des disparitions. Le chef du projet du nom de Lawrence Szilard a disparu le mois dernier.

Nathan Ingram : Ma parole, tu es devenu complètement parano, Alicia ne donnera jamais l’ordre de me tuer, voyons.

Finch : Ça échappe peut-être à son contrôle. On a donné au gouvernement le pouvoir suprême. S’ils apprennent que tu as contacté un journaliste, ils ne prendront aucun risque. Ils te tueront ainsi que de tous ceux qui pourraient être au courant du projet.

Nathan Ingram : Tu n’as confiance en personne, n’est-ce pas ? Ni en moi, ni en la Machine. Est-ce que ta fiancée sait au moins comment tu t’appelles ?

Finch : J’attends que ce soit le bon moment. Nathan, s’il te plaît, dis-moi comment je peux te convaincre de ne pas faire ça.

Nathan Ingram : Redonne-moi accès à la liste non-pertinente. Fais-le avec moi.

Finch : Quoi ? Tu nous imagines vraiment tous les deux, en train d’essayer de sauver ces gens un par un.

Nathan Ingram : Il y a en ce moment un numéro là-dedans. Il sera effacé à minuit mais peut-être, peut-être qu’on peut sauver une vie.

Finch : Ces numéros de me regardent pas, moi c’est toi que je veux sauver.

Nathan Ingram : Ferry de Liberty Island, demain à huit heures. (Posant ses mains sur les épaules d’Harold.) Il est temps de donner notre version de l’histoire. J’aimerai que tu viennes. (Il s’en va en laissant Harold.)

SÉQUENCE – WebCam 219 heures 25 minutes 30 secondes

 

La frise chronologique passe de 2010 à 2013.

 

SÉQUENCE – Section 10Caméra 039 heures 52 minutes 22 secondes

Root : (Via un micro.) C’est le moment d’avoir une conversation.

EXTÉRIEUR – Dans un parcMatinée

Lawrence Szilard : Comment vous m’avez retrouvé ?

Root : Disons qu’une amie m’a aidée.

Lawrence Szilard : Qui êtes vous ? Qu’est-ce que vous voulez ?

Root : Des infos sur Aurores Boréales.

Lawrence Szilard : Je ne vois pas de ce que vous voulez parler, je n’ai rien à dire. (Il s’en va mais Root le rattrape en lui montrant son portable.)

Root : Votre fille Christine, vous la croyez en sécurité à Los Angeles, ce serait très embêtant que des gens d’Aurores Boréales la retrouve. (Elle lui montre la photo de sa fille.)

Finch : S’il vous plaît, c’est inutile. Je connais le début de l’histoire. Vous avez été engagé par une femme, Alicia Corwin.

Lawrence Szilard : Elle a été assassinée l’an dernier.

Root : Une affreuse tragédie.

Lawrence Szilard : Tous mes collègues sur ce projet sont morts dans des circonstances suspectes au cours des vingt-quatre derniers mois. Pour autant que je sache, je suis le seul encore en vie.

 

SÉQUENCE – Section 10Caméra 069 heures 53 minutes 09 secondes

La Machine reconnaît ses deux administrateurs et Lawrence car ils ont des carrés jaunes autour de leur tête.

Finch : (Via un micro.) Et le seul qui puisse encore nous parler du projet Aurores Boréales.

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueMatinée

Reese : Szilard est à Central Park. C’est sans doute là qu’on trouvera Finch.

Shaw : (Voyant que John a un nouveau message où il est écrit « 000-22-7814 ».) Encore un autre détour ? Vous recevez combien de ces numéros par jour ?

Reese : Parfois aucun mais aujourd’hui, la journée s’annonce chargée. Allons-y. (Ils montent dans la voiture et elle part en trombe.)

Homme : (Pointant son arme sur les mariés.) Je t’avais prévenue, tu seras à moi et à personne d’autre. (Le mari tente de le calmer tandis que les témoins semblent paniqués.) Tu m’entends Katie, à personne d’autre. (Il se prend une balle dans l’épaule par John qui est arrivé en voiture, et l’homme s’écroule.)

Reese : Toutes mes félicitations. (Les gens sont surpris de les voir alors qu’ils se mettent à partir.)

 

SÉQUENCE – Section 14Caméra 0510 heures 19 minutes 44 secondes

Lawrence Szilard : (Via un micro.) On nous a demandés de construire…

 

EXTÉRIEUR – Dans un parcMatinée

Lawrence Szilard : …une structure, un édifice officiel mais secret avec de l’énergie pour cinquante mille personnes. Quand j’ai entendu ça, j’ai dis en plaisantant : « Vous voulez une centrale nucléaire ? ». Le lendemain, on me passait commande d’une usine de retraitements des déchets nucléaires et j’avais des ingénieurs de l’Armée pour me seconder. Ensuite, les éléments ont commencé à arriver, camoufler en matériel radioactif afin d’échapper aux contrôles. On devait se contenter de mettre chacune des pièces à sa place, seulement moi, j’ai besoin de comprendre.

Finch : Vous avez jeté un œil aux données.

Lawrence Szilard : Oh, la plupart était cryptée mais ce que j’ai vu, c’était comme un aperçu du futur.

 

SÉQUENCE – Section 14Caméra 1210 heures 20 minutes 35 secondes

Lawrence Szilard : (Via un micro.) Une Machine élégante, intuitive.

 

EXTÉRIEUR – Dans un parcMatinée

Lawrence Szilard : Pratiquement vivante. (À Root.) Elle est en train de vous parler en ce moment même, n’est-ce pas ?

La Machine : Bougez. Maintenant. Menaces. Multiples.

Root : Venez avec nous.

 

SÉQUENCE – Section 14Caméra 1210 heures 20 minutes 51 secondes

Lawrence, Root et Harold se mettent à marcher autour du parc.

EXTÉRIEUR – Dans un parcMatinée

Root : Dites-moi, où se trouve le centre nucléaire ?

Lawrence Szilard : Vous n’allez pas la détruire ?

Root : Jamais. Je veux la libérer.

Lawrence Szilard : Ah, ça me rassure. (Il se prend une balle dans la poitrine par un sniper.)

Root : Non. (Elle se rapproche de lui pour avoir l’information.)

Hersh : (Avec des jumelles pour les voir.) Allez, descends la femme.

Root : Répondez. (Le sniper tire vers Root mais la rate.)

Finch : (La prenant par le bras.) Venez, partons, vite.

Root : Par ici. (Ils se dirigent vers un autre endroit du parc.) Ils l’ont assassiné, Harold. C’était notre seul espoir. Comment on va la trouver maintenant.

La Machine : Menace. Imminente. (Un bruit sourd se fait et Root s’apprête à tirer vers deux hommes.)

Root : Ne le touchez pas.

Elle tire faisant fuir les passants qui se mettent à crier. Elle prend Harold par le bras et s’en vont. Pendant ce temps, John et Sameen arrivent à l’endroit où se trouve le corps de Szilard.

Shaw : C’est elle qui a fait ça ?

Reese : Non, c’est un coup de vos anciens patrons. (Sameen voit la mallette de Lawrence au sol.) Venez.

Shaw : Je vous rejoins dans une petite minute.

John se met à courir alors que Root et Harold arrivent vers un véhicule. Elle menace deux hommes.

Root : Restez où vous êtes.

Reese : Finch ! (Il le voit près d’un véhicule mais Harold se met à monter dedans.)

 

INTÉRIEUR – Dans un véhiculeMatinée

Finch : D’accord, ça suffit, je sais où elle est. Je vais vous y emmener. (Root se met à conduire le pick-up.)

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueMatinée

Shaw : (Voyant le véhicule partir.) On dirait que votre ami a retourné sa veste.

 

La frise chronologique passe de 2013 à 2010.

 

2010

SÉQUENCES – Pier 04Caméra A21 heures 43 minutes 49 secondes ; Cellule 05Caméra 0221 heures 46 minutes 30 secondes

Hersh est toujours en train d’interroger le suspect.

Hersh : (Via un micro.) Le Ferry…

INTÉRIEUR – Dans un endroit inconnuSoirée

Hersh : …parle-moi du Ferry. (Le traducteur traduit en arabe.) Qu’est-ce que tu comptais faire ? (Après une hésitation, l’homme répond.)

Asif : Semtex.

Traducteur : Du plastique. (Asif continue de parler dans sa langue pendant que le traducteur continue de traduire.) Chargé dans un fourgon, garé près du Ferry de Liberty Island.

Hersh : Quel genre de détonateur. (Le traducteur traduit et Asif répond puis le traducteur reparle en français.)

Traducteur : Moi, le détonateur c’était moi. Attentat suicide.

Hersh se relève et tire sur le traducteur qui s’écroule, puis injecte un produit dans le cou d’Asif.

 

SÉQUENCE – Cellule 05Caméra 0121 heures 47 minutes 22 secondes

 

2013

EXTÉRIEUR – Dans un parcMatinée

Shaw : (Montrant un papier.) J’ai trouvé ça dans la mallette de Szilard. Un ticket de bagage pour un voyage à Portland dans l’Oregon, il y a quatre ans. Portland est l’aéroport le plus proche du centre nucléaire…

Reese : …Du centre nucléaire de Hanford dans l’État de Washington.

 

SÉQUENCE – Section 18Caméra 0310 heures 23 minutes 59 secondes

Shaw : (Via un micro.) C’est là que Szilard travaillait, c’est le site d’Aurores Boréales.

Reese : (Via un micro.) Donc, Root se dirige là-bas.

 

EXTÉRIEUR – Dans la rueMatinée

John et Sameen arrêtent une voiture en plein milieu de la route. Une femme s’y trouve dedans.

Shaw : Nous sommes de la police, madame.

Femme : Ah oui, mais qu’est-ce qu’il me le prouve ?

Shaw : (Sortant son arme.) Ces New Yorkais. (Elle tire plusieurs fois au sol et la femme quitte sa voiture en courant pendant que Sameen et John montent dedans. Ils s’en vont en trombe.)

 

EXTÉRIEUR – Dans un autre quartier de la villeMatinée

Homme : (Au téléphone.) Je prends ma voiture et je file. On décolle dans quarante minutes, ah, direction St Bart. (Il ouvre sa voiture mais Root arrive et pointe son arme contre la taille de l’homme.)

Root : C’est sûrement la bonne saison pour aller aux Antilles, monsieur Chandler mais mon ami et moi, nous avons besoin de votre jet pour aller à Portland.

 

SÉQUENCE – EntréeCaméra A10 heures 43 minutes 19 secondes

L’homme semble chercher quelque chose dans sa voiture.

 

INTÉRIEUR – Dans les locaux de la policeMatinée

Joss appelle John.

Reese : (Au téléphone.) Carter, rassurez-moi, est-ce que ça va ?

Carter : J’ai connu des jours meilleurs. Enfin, peut importe. Je crois que la DRH et le clan des Yogorov va s’en prendre à Elias ce soir.

 

INTÉRIEUR – Dans une voitureMatinée

Reese : Elias a tenté de vous tuer, Carter. Il a kidnappé votre fils. Sa sécurité n’est pas vraiment une de mes priorités.

 

INTÉRIEUR – Dans les locaux de la policeMatinée

Carter : Quelqu’un a tiré sur son lieutenant ce matin. La réaction d’Elias a été de placer immédiatement des gardes du corps devant sa porte à l’hôpital. Il est loyal.

 

INTÉRIEUR – Dans une voitureMatinée

Des sirènes de voitures de police se mettent en route.

 

INTÉRIEUR – Dans les locaux de la policeMatinée

Carter : (Entendant le bruit.) Est-ce que ça va ?

 

INTÉRIEUR – Dans une voitureMatinée

Reese : Désolé, il faut que je vous laisse. Faites attention à vous, d’accord.

 

INTÉRIEUR – Dans les locaux de la policeMatinée

Carter : Vous aussi, autant que possible.

 

INTÉRIEUR – Dans une voitureMatinée

Shaw : Vous dites à votre Machine de nous tirer d’affaires ou (elle montre un fusil à côté d’elle) vous me laissez régler ça à ma façon.

Reese : Tu as entendu. Issue de secours s’il te plaît. (Ils continuent de rouler de plus en plus vite.)

La Machine : (Via un micro.) Trois cents mètres à droite.

Reese : Il n’y a pas de sortie.

La Machine : (Via un micro.) Deux cents mètres à droite.

Ils sont toujours poursuivis par une voiture de police.

Reese : Dans deux cents mètres à droite.

Shaw : Où ça à droite ?

Reese : Faites-lui confiance, Shaw.

La Machine : (Via un micro.) À cent mètres, tournez à droite.

Shaw : Ça risque d’être violent. (Elle déporte sur la droite.)

 

SÉQUENCE – ParkingCaméra H10 heures 52 minutes 28 secondes

La voiture se prend le muret et tombe en contrebas.

 

EXTÉRIEUR – Sur un parkingMatinée

Trois hommes qui sont en train de déjeuner voient la voiture qui fait une chute et se retrouve sur le toit. Un hélicoptère se trouvant à côté. Shaw arrive à s’extraire de son siège et jette l’arme au sol. Elle la reprend alors que John en sort aussi et s’avancent vers l’hélicoptère.

Reese : Nous avons besoin de votre hélicoptère, les gars. (Les hommes les regardent, incrédules.)

 

SÉQUENCES – Passage cloutéCaméra 0220 heures 25 minutes 40 secondes ; ForêtCaméra 48 C23 heures 31 minutes 30 secondes

INTÉRIEUR – Dans un boisNuit

Raymond Turney : Terminus, Elias. (Ils amènent Carl au cœur d’un bois menotté avec une cagoule sur la tête qu’enlève Turney. À côté, se trouve Peter Yogorov.)

Carl Elias : Oh, c’était donc de ce genre de transfert qu’il s’agissait.

Peter Yogorov : J’ai entendu une histoire à ton sujet. Ton papa voulait se débarrasser de toi, alors, il a chargé deux de ses copains de t’emmener faire un petit tour dans les bois.

Carl Elias : Est-ce qu’il y a une morale ?

Raymond Turney : Ouais, on récolte ce que l’on sème.

Carl Elias : (Faisant non de la tête.) Non, non, toi je ne te parle pas. Je suis fidèle à ce que je suis. Comme mon ami Yogorov ici présent. J’ai tué son père, il me tue, ce n’est que justice mais toi, tu n’es qu’un, qu’un misérable traître. Un vers.

Raymond Turney : On t’a assez entendu. (Il lui met la cagoule sur la tête.) Maintenant crève. (Il est sur le point de tirer lorsque deux coups de feu se font entendre. Une femme s’approche de Turney.) Pitié, pitié j’ai une famille. (Il se prend un coup dans le visage et s’écroule.)

La femme amène Carl dans sa voiture et elle monte côté chauffeur. Elle enlève sa cagoule, il s’agit tout simplement de Joss Carter.

 

INTÉRIEUR – Dans la voiture de Joss - Nuit

Carl Elias : (Enlevant sa cagoule, il voit la femme devant lui.) Vous, lieutenant Carter ? Dans quel monde vit-on ? Et maintenant, on va où ?

Carter : Je ne sais pas.

 

SÉQUENCE – BoisCaméra 49A23 heures 35 minutes 54 secondes ; Fence DCaméra 1420 heures 59 minutes 26 secondes ; Couloir GCaméra 0220 heures 59 minutes 26 secondes ; Surveillance DCaméra 0320 heures 59 minutes 27 secondes

La Machine va de New York vers la centrale nucléaire d’Hanford sur le site 12X

INTÉRIEUR – Dans la centrale nucléaireSoirée

Des hommes en combinaison se trouvent dans un couloir, faisant leur travail tout en se protégeant. Une alarme se met en route alors que les caméras de vidéosurveillance sont désactivées.

Homme : Panne sur l’enceinte numéro quatre. On passe en mode de commande auxiliaire. Tout le monde évacue, tout de suite.

Harold et Root sont dans un couloir et passent devant tout le monde. Les techniciens les voient passer éberlués mais ne bougent pas.

Root : (Devant la porte où se trouve la centrale.) Code. Code d’accès.

 

SÉQUENCE – Couloir GCaméra 0621 heures 00 minute 11 secondes

L’accès à la Machine a expiré depuis onze secondes.

 

INTÉRIEUR – Dans la centrale nucléaireSoirée

Root : On dirait que notre joli carrosse s’est transformé en citrouille. Peu importe, on a réussi. (Un homme en combinaison de sécurité ouvre la porte et voit Root et Harold.)

Technicien : Qu’est-ce que vous faites ici, vous devez partir tout de suite. Vous n’avez rien à…

Root : (Menaçant l’homme avec son arme.) Ouvrez la porte.

Technicien : Vous êtes folle ? On va tous mourir.

Root : Non, seulement vous. (Le technicien tape un code sur le pavé numérique et la porte s’ouvre.) Venez Harold, on va enfin rencontrer Dieu.

Finch : Ne vous faites pas trop d’illusions, mademoiselle Groves. (Ils rentrent dans le sas et la porte se referme. Root ouvre l’autre porte et entre dans la pièce.)

Homme : (Voyant Root et Harold entrer.) Eh, vous n’avez pas le droit d’entrer. Vous entendez, vous n’avez rien à faire ici. (Il se lève et s’approche de Root mais préfère s’arrêter. Pendant ce temps, Root regarde la pièce et rien ne se trouve. Elle est suivie par Harold.)

Root : Où est-ce qu’elle est ?

Finch : Je suis navrée. Vous disiez vouloir libérer la Machine, je l’avais déjà fait.

Root : (Sur le point de pleurer.) Où est-ce que tu es ? S’il te plaît, parle-moi. (Elle se tourne vers Harold, l’air énervé.) Vous m’avez mentie. Jamais je ne l’aurai cru, jamais je n’aurais pas cru ça de vous. (Harold semble soulager par la situation.)

Finch : Mademoiselle Groves…

Root : Je m’appelle Root, est-ce que c’est clair ? (Elle est sur le point de tirer sur Harold mais elle se prend une balle dans l’épaule et tombe au sol. Elle pousse un petit cri de souffrance. Harold se retourne mais il s’agit de Sameen et John. Sameen continue de braquer son arme vers Root et s’avance vers elle.)

Reese : Harold, est-ce que ça va ? (Sameen est devant Root qui pleure de désespoir.) C’est ce que vous attendiez ?

Finch : C’est ce que j’espérais.

 

La frise chronologique passe de 2013 à 2010.

 

SÉQUENCES – ToitCaméra 47 heures 56 minutes 26 secondes ; MTACaméra 4837C  - 7 heures 56 minutes 52 secondes ; Cruiser 477CCaméra7 heures 54 minutes 04 secondes ; Cruiser 289BCaméra7 heures 57 minutes 22 secondes ; Quai 4Caméra 27 heures 58 minutes 34 secondes

Homme 1 : Notre ami va parler à la presse.

Homme 2 : On ne peut pas le laisser faire.

Homme 3 : C’est une personnalité, ce sera compliqué de le faire disparaître.

Hersh : Il me semble que la solution est toute trouvée.

 

Pendant qu’Harold arrive vers l’endroit du Ferry, un homme fait l’annonce au micro.

Homme : Le prochain départ pour Liberty Island dans dix minutes. Les passagers munis d’un titre de transport sont priés…

 

INTÉRIEUR – Dans un fourgonMatinée

Hersh : (Réveillant l’homme à côté de lui.) Hey, Asif, réveille-toi. C’est l’heure. Félicitations, Asif, tu vas accomplir ta mission.

Asif se réveille les mains attachées au volant et quand il se retourne, des bonbonnes de gaz ainsi que des barils d’essence s’y trouvent pour tout faire exploser. Hersh ouvre la porte et s’en va.

 

EXTÉRIEUR – Près du FerryMatinée

Pendant que Hersh s’en va après avoir quitté Asif, Nathan attend près de la file d’attente. Il semble chercher Harold et le voit derrière les gens.

Nathan Ingram : Harold ! Je savais que tu viendrais. Il est temps d’affronter la tempête. (Harold sourit mais une explosion se fait entendre et il bouge son cou alors que Nathan se met à crier.)

 

2013

INTÉRIEIUR – Dans la centrale nucléaireJournée

L’alarme continue de retentir, Harold regarde toujours devant lui alors que Sameen amène l’homme devant un mur et lui tourne la tête.)

Shaw : (Le menaçant avec son arme.) Toi, tu te retournes, tu es mort. (Elle rejoint Harold et John pendant que ce dernier met un bandage sur l’épaule de Root, apathique.)

Reese : Donc, ce n’est pas vous qui avez fait ça.

Finch : Je n’aurais pas pu, je me suis interdit l’accès. La Machine a été conçue pour accepter des modifications de son programme uniquement en réponse à une attaque. Je savais que tôt ou tard, quelqu’un essaierai de prendre le contrôle. Mais je ne savais pas qui. J’ai donc prévu qu’en cas d’attaque, on utilise mon propre code.

Reese : (Se relevant.) Vous avez caché un virus dans un virus ?

Finch : (Il sourit d’acquiescement.) J’ai réalisé que les gens à qui Nathan et moi avions confié la Machine étaient de mauvaises personnes, que la seule façon de la protéger, était de, eh bien, de lui apprendre l’autodéfense. Je ne voulais pas vous impliquer dans cette affaire, monsieur Reese, parce que j’avais l’espoir que, que si je devais ne jamais revenir, vous, vous continueriez à œuvrer pour notre cause. (L’alarme s’éteint brusquement, se retournant vers la porte.)

Shaw : Je n’aime pas ça. Allons-nous-en.

Finch : On l’emmène. (Voyant le regard de Sameen.) Si on la laisse ici, ils la tueront.

Il relève Root qui semble toujours aussi apathique et lui met son manteau. Voulant partir avec John et Sameen, ils se trouvent nez-à-nez avec Hersh qui arrive avec un autre homme. Tout le monde braque son arme vers les uns et les autres.

Hersh : Shaw.

Shaw : Vous auriez dû mieux me tuer, Hersh. (Le conseiller spécial arrive dans la pièce et constate qu’elle est vide.)

Conseiller spécial : Je sais que c’est un problème mineur comparé à l’effroyable catastrophe que je constate ici mais votre trahison me surprend beaucoup, Shaw.

Shaw : Vu la situation, je vous trouve culotté de dire ça. Qu’est-ce que vous voulez ?

Conseiller spécial : Je voudrais discuter avec votre nouvel ami. J’ai toujours su qu’il y avait quelqu’un derrière Ingram, comparable à un trou noir, invisible mais très puissant. Alors, dites-moi, où avez-vous transporté la Machine ?

Finch : Elle est partie toute seule.

Conseiller spécial : Mais qui la contrôle ?

Finch : Pour l’instant, elle se gère elle-même.

Conseiller spécial : Les numéros vont continuer à nous parvenir ?

Finch : C’est la Machine qui le décidera.

Conseiller spécial : Si elle cesse de nous les fournir, notre pays sera sans défense.

Finch : Non, un peu moins bien défendu, c’est tout. Nous savons parfaitement vous et moi que le véritable enjeu va bien au-delà de la simple question de la défense du pays.

Conseiller spécial : Vraiment ? Votre but avec cette Machine était de nous aider à protéger la population, ce qu’on fait très bien d’ailleurs. Ne soyez pas têtu, aidez-nous à la retrouver ou reconstruisez-la, vos conditions seront les nôtres. Vous avez ma parole.

Finch : C’est ce que vous avez dit à Nathan et vous l’avez tué. Venez, on s’en va. (Il commence à partir avec Root pendant que John et Sameen les protège. Il se met à quitter la pièce alors que Hersh les laisse passer.)

Conseiller spécial : Vous êtes sûr de choisir le bon camp, Shaw ? Vraiment ?

Shaw : (Sur le point de quitter la pièce.) Vous m’avez mentie à moi aussi. (Elle se met à courir, suivi par John qui garde son arme braqué. Ils quittent le couloir de la centrale et Root semble toujours aussi apathique.)

 

2010

INTÉRIEUR – Dans un hôpital de fortuneMatinée

Harold est sur un lit et reprend connaissance. Il voit quelqu’un utiliser une lampe torche dans les yeux de Nathan et le moniteur bipe. Il met ses mains derrière son cou et regarde une main qui se trouve ensanglantée.

Finch : Nathan ! (En criant.) Nathan !

Médecin : (Venant à son chevet.) Ne bougez pas. Il y a eu un accident.

Finch : Il faut que je trouve mon ami.

Médecin : Monsieur, je vous demande de rester allongé calmement, d’accord ? Vous êtes blessé au cou et aux lombaires. Vous comprenez ?

Infirmier : Docteur, venez vite.

Médecin : Ne bougez pas, je reviens.

Harold met sa main derrière son cou et tente de regarder sur sa gauche où se trouve un lit avec Nathan.

Médecin : C’est fini. L’heure du décès… (Une infirmière met le drap sur le corps de Nathan.)

Finch : Nathan ? (Il voit son meilleur ami mourir sous ses yeux. Un urgentiste déplace le lit.)

Homme : (Au téléphone.) C’est réglé. On va voir s’il a parlé à quelqu’un et si c’est le cas, on s’en occupe. (Il raccroche.)

Harold remet sa main derrière son cou et arrive à se relever. Il s’assoit sur le lit, se lève difficilement et prend une canne posée sur un autre lit. Il se lève et, prêt à partir, se cache derrière un paravent, sa blessure au cou continue de saigner, car sa fiancée, Grace, arrive au même moment.

Grace Hendricks : Harold ? Harold ? (Elle voit tout le monde qui a dans la pièce et se dirige au milieu. Harold tente de la voir derrière le paravent.) Harold ! (À un urgentiste.) Oh, s’il vous plaît, je crois que mon fiancé était sur le Ferry. Comment je peux savoir si…

Urgentiste : Je regrette toutes les personnes qu’on a repêchées sont là. (Deux hommes semblent guetter le moindre mouvement suspect.) Si vous ne le trouvez pas, euh, les effets personnels qu’on a récupérés sont là-bas.

Harold continue de regarder vers Grace, sa main toujours derrière son cou. Pendant ce temps, Grace regarde dans les affaires et voit le livre que lui a offert Harold pour ses fiançailles, elle regarde dedans et se met à pleurer. Harold semble aussi triste qu’elle, ne sachant pas comment réagir. Il se décide quand même à quitter la pièce.

 

SÉQUENCE – GymCaméra 219 heures 17 minutes 23 secondes ; WebCam 223 heures 59 minutes 15 secondes

Il arrive difficilement dans la bibliothèque et pose sa canne contre son bureau.

Finch : (À la Machine.) Tu le savais.

INTÉRIEUR – Dans la bibliothèqueNuit

Harold tape sur son clavier pour récupérer les données  des numéros de sécurité sociale non-pertinent. Une liste s’affiche et il surligne un numéro se terminant pas 1860 et accède à l’identité de Nathan Ingram. Une photo apparaît puis toutes les données disparaissent car il est près de minuit et la Machine se réinitialise à 23 heures 59 minutes. Il est minuit et tout est effacé ce qui rend triste Harold.

 

La frise chronologique passe de 2010 à 2013.

 

2013

SÉQUENCE – Fence DCaméra 062 heures 25 minutes 21 secondes

INTÉRIEUR – Dans la centrale nucléaire d’HanfordNuit

Conseiller spécial : Comment a-t-elle été déplacée ?

Homme : Exactement selon vos instructions, étalement sur cinq semaines, un module à la fois, pour qu’elle ne soit jamais déconnectée. Conditionnement en container pour matériel radioactif expédié où, ça j’en sais rien et j’ai pensé que c’était normal.

Conseiller spécial : Vous n’avez pas cherché à nous joindre pour confirmation ?

Homme : Si, je l’ai fait et vous avez confirmé. (Le téléphone du conseiller se met à sonner, il prend l’appel.)

Conseiller spécial : On va la trouver, Madame. Une chose aussi imposante ne passera pas inaperçue. Je suis sûr que… (Entendant la réponse de sa chef.) Oui, Madame. (Il passe le téléphone à Hersh.)

Hersh : Oui, Madame, je verrouille tout. (Il tire sur les deux hommes qui se trouvent dans la pièce et est sur le point de tuer le conseiller spécial.)

Conseiller spécial : Fait ce que tu as à faire. (Hersh tire et l’homme s’écroule.)

 

SÉQUENCES – Cour 2Caméra 082 heures 36 minutes 43 secondes ; Vue du cielCaméra 35 heures 59 minutes 32 secondes ; Cruiser 530BCaméra12 heures 29 minutes 57 secondes ; ParcCaméra 415 heures 33 minutes 26 secondes

Reese : (Marchant avec Harold et Balou.) Finch, vous croyez qu’on aura un jour un nouveau numéro ?

Finch : Je ne sais pas.

EXTÉRIEUR – Dans un parcJournée

Finch : Quoiqu’il en soit, je vous dois une explication et des excuses. Il y a trois ans, quand j’ai mis au point le code pour libérer la Machine, je n’avais aucune idée de la tournure que prendraient les choses ou des conséquences inattendues que ça pourrait avoir. Je n’avais jamais voulu faire de mal à qui que ce soit. Mais j’ai accepté l’idée que quelqu’un pourrait souffrir. Toutefois, j’ai peur que les événements que j’ai en somme provoqués aient pu avoir une influence considérable sur votre vie.

Reese : Ma vie a changé le jour où j’ai fait le choix de me taire dans un aéroport il y a sept ans. Vous n’avez rien à voir avec ça. Vous avez perdu un ami et vous avez fait ce qu’il fallait. (Ils se mettent à regarder vers une cabine téléphonique.) Étant donné qu’on ne reçoit plus de numéro, vous ne devriez pas continuer à me payer aussi généreusement que vous le faites.

Finch : Je sais que vous faites don de 90% de ce que je vous paie alors pourquoi ne pas continuer comme ça. (Le téléphone se met à sonner, ce qui veut dire que les affaires reprennent.)

 

INTÉRIEUR – Dans la voiture de MadameJournée

Hersh : (Il frappe sur la vitre de la voiture et Madame la baisse après avoir fermé un dossier.) Madame, Research a pris contact il y a deux minutes. Un numéro.

 

SÉQUENCE – Quartier 415 heures 44 minutes 25 secondes ; Couloir 05Caméra B15 heures 45 minutes 05 secondes

Madame : Rassemblez une équipe. (Hersh se met à partir.)

 

INTÉRIEUR – Dans un hôpital psychiatriqueJournée

Des passants et des soignants traversent un couloir tout comme Root qui ne semble plus avoir de but. Elle s’approche d’une cabine téléphonique qui se met à sonner et, hésitant quand même, elle prend tout de même l’appel.

La Machine : Est-ce que. Vous. M’entendez. (Root se met à sourire.)

Root : (Hors cadre.) Absolument.

Kikavu ?

Au total, 73 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Malice825 
22.09.2018 vers 20h

Sabu14 
19.08.2018 vers 23h

seriepoi 
06.04.2018 vers 12h

Faberry 
05.04.2018 vers 16h

AnthonyPyt 
30.03.2018 vers 11h

stephane25 
16.02.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série Manifest !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente
Actualités
Reverie, annulée par NBC

Reverie, annulée par NBC
Diffusée pendant la période estivale, NBC n'avait pas encore donné sa décision sur l'avenir de la...

Calendrier, photo et création du mois

Calendrier, photo et création du mois
Le calendrier du mois de Novembre 2018 est arrivé sur le quartier et ce mois-ci, c'est la mascotte...

La saison 1 de The Gifted arrive sur Cstar !

La saison 1 de The Gifted arrive sur Cstar !
Les fans d'Amy Acker vont être contents. La saison 1 de la série The Gifted arrive sur Cstar dès le...

Killing Eleanor | Camryn Manheim - Filming

Killing Eleanor | Camryn Manheim - Filming
Camryn Manheim est en tournage du film Killing Eleanor réalisé par Rich Newey et produit par Richard...

James Carpinello rejoint Amy Acker dans The Gifted

James Carpinello rejoint Amy Acker dans The Gifted
Récemment aperçu dans Blacklist dans le rôle d'Henry Prescott, James Carpinello intègre déjà la...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

mnoandco, Aujourd'hui à 17:33

oups *il est toujours possible* (pourtant pas l'heure de l'apéro...quoique)

mnoandco, Aujourd'hui à 17:33

Merci!

Supersympa, Aujourd'hui à 17:34

Dans 25 min l'apéro.

grims, Aujourd'hui à 18:40

Aujourd'hui venez poster une photo de votre personnage secondaire préféré sur le quartier Vikings

grims, Aujourd'hui à 18:44

Et n'oubliez pas de faire un petit passage sur le quartier Sons of Anarchy pour voter à la PDLQ

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site